LA FRANCE VISE UN 10e TITRE A L’EUROSURF JUNIOR

Posted - News Posted for Europe News, France News, World Surfing News.

Source: Fédération Français de Surf

 4365f77e-4683-459b-a216-872215ea2ff2

Vainqueur de neuf des onze championnats d’Europe juniors depuis leur création en 1992, la France est à Sao Miguel (archipel des Açores) pour conquérir un dixième titre continental, le neuvième consécutif. L’Eurosurf débute ce dimanche à Ribeira Grande et s’achèvera dans une semaine (14-21 septembre).

La compétition débute ce dimanche sur le spot de Santa Barbara, à Ribeira Grande, au nord de l’île de Sao Miguel. La forte houle qui balaye l’archipel depuis le début de la semaine s’amortie, et les vagues ne devraient pas dépasser le mètre cinquante. La taille idéale pour lancer les débats et faire passer un maximum de tours car un nouveau train de houle est annoncé pour lundi avec des vagues à plus de 3 mètres et 2 mètres solides jusqu’à au moins mercredi. La suite de la semaine sera plus clémente pour les jeunes avec des finales espérées dans 1m20 off shore dimanche prochain.

Le programme

Pour le premier jour de compétition, dimanche 14 septembre, seuls les U18 surf, U18 et U16 bodyboard surferont. La compétition devrait se tenir sur un seul podium.

Sont ainsi concernés : Tim Bisso et Nelson Cloarec (surf) ; Mickaël Kerlir et Alexandre Castillo (bodyboard U18) ; Milo Delage et Raphaël Bardou (bodyboard U16)

L’enjeu

Pour cette 12e édition, l’Eurosurf fera presque le plein avec pas moins de dix équipes au complet, une sacrée réussite pour le développement du surf européen.

Maitre incontestée du surf européen depuis 1998, l’équipe de France junior entend bien rester sur la plus haute marche du podium pour deux nouvelles années. A Sao Miguel, elle se présente avec ses meilleurs éléments dans les trois disciplines : surf, longboard et bodyboard.

Avec, en tête de file : Léo-Paul Etienne, champion du monde U16 en mai dernier en Equateur, et Kim Véteau, vice-championne du monde.

L’adversité

Comme lors de chaque Eurosurf, le danger viendra avant tout des Portugais, qui seront “chez eux” aux Açores, et des Espagnols. Mais attention aux Allemands, dont les meilleurs jeunes surfent à longueur d’année aux îles Canaries, aux Anglais, qui ont beaucoup progressé ces dernières années, et aux Marocains, capable de venir jouer les troubles-fête.

Les 15 équipes : France, Espagne, Portugal, Angleterre, Allemagne, Irlande, Belgique, Italie, Pays de Galles, Jersey, Suède, Maroc, Norvège, Danemark, Autriche.

Le contexte

Véritable révélateur du haut niveau européen, l’Eurosurf junior a consacré de futurs surfeurs de haut-niveau, tous passés par leur équipe nationale et qui y ont acquis une solide expérience : Jérémy Florès, Marc Lacomare, Joan Duru, Micky Picon, Maxime Huscenot, Edouard Delpero, Pauline Ado, Tom Cloarec, Pierre-Louis Costes, etc…

Le(s) spot(s)

Santa Barbara, au nord de Sao Miguel. C’est celui de la compétition ASP Prime qui s’est disputée une semaine plus tôt. La vague, plutôt puissante, est un pic droite-gauche, avec une gauche plus creuse et plus longue, offrant davantage de potentiel. Les droites peuvent toutefois être une belle option.

La direction de compétition dispose toutefois de la possibilité de lancer la compétition sur n’importe quel autre spot de l’île. Deux autres sites ont d’ores et déjà été envisagés pour un éventuel repli : Populo, le beach break de Ponta Delgada, et Mosteiros, une droite au nord-ouest de l’île. Deux spots sur lesquels les Français se sont entraînés depuis leur arrivée.

Le format

En double élimination, à savoir un tableau principal et un tableau de repêchages qui permet à tout concurrent d’avoir un joker en cas de contre-performance. Ainsi, un surfeur battu au 1er tour peut être champion d’Europe à condition de passer par les repêchages, avec beaucoup plus de tours que sur le tableau principal.

Mais attention, il est possible au regard des conditions météo que la direction de compétition passe au format à élimination directe pour raccourcir le programme complet et s’autoriser l’annulation de certaines des huit journées.

Huit catégories sont au programme de cet Eurosurf.

L’équipe de France

Surf U14 : Mathis Crozon (La Réunion) et Marco Mignot (Biarritz, Pays Basque)

Surf U16 : Léo Paul Etienne (Guadeloupe) et Titouan Boyer (St Martin)

Surf U18 : Nelson Cloarec (Capbreton, Landes) et Tim Bisso (Guadeloupe)

Surf U18 : Kim Veteau (Guadeloupe) et Tessa Thyssen (St Barth’)

Longboard U18 : Ben Carpentier (Plouzané, Bretagne)

Bodyboard U18 : Alexandre Castillo (USCB Arcachon) et Mickaël Kerlir (Guidel, Morbihan)

Bodyboard U16 : Rapahël Bardou (USCB Arcachon) et Milo Delage (La Réunion)

Bodyboard U18 : Camille Le Parc (Tomahawk, Brest)

Team manager : Stéphane Corbinien

Head coach : Patrick Florès

Coachs : Yann Martin, Nicolas Padois, Alexis Lelièvre

Préparateur physique/kiné : Pierre-Marc Gaillard

Officiel : Jean-Luc Arassus, président de la FFSurf