LE RETOUR DES COMPÉTITIONS À LA RÉUNION CE WEEK-END AVEC JÉRÉMY FLORÈS!

Posted - News Posted for France News, World Surfing News.

Après le retour du surf, le retour de la compétition. Deux mois après la pose du premier des deux filets de sécurisation, et près de trois ans après la dernière compétition régionale, les surfeurs réunionnais vont remettre un lycra dans les eaux chaudes de l’océan Indien. Le « Nou Larg Pa » (« Nous ne lâchons pas » en créole), premier du nom, parrainé par le N.1 français Jérémy Florès, actuellement de passage sur son île natale, aura lieu sur les spots des Roches Noires ou de Boucan Canot, à St Gilles les Bains, ces samedi 20 et dimanche 21 février 2016.

La Fédération Française de Surf s’enthousiasme de ce retour et souhaite beaucoup de réussite à toute la communauté surf réunionnaise. Elle félicite également l’ensemble des acteurs locaux, la Ligue réunionnaise de surf, les clubs, les associations, les collectivités et l’Etat qui se sont engagés pour la reprise de l’activité à La Réunion.

jeremyfranc2Jérémy Florès sur le spot sécurisé des Roches Noires. Photo: FFS

Avant les compétitions officielles de la Ligue réunionnaise de surf, lesquelles vont (re)démarrer en mars (voir ci-dessous), les surfeurs réunionnais ont rendez-vous ce week-end pour une compétition qui se veut avant tout festive. Cinq ans de « crise requins » avaient fait basculer La Réunion dans la tragédie : 18 attaques, dont 7 mortelles (5 surfeurs et 2 baigneurs); un tourisme balnéaire en berne ; une économie au ralenti. Cette première compétition ne fera pas tout oublier mais servira à aller de l’avant.

Cinq ans après le début de la « crise requins »
La date de cette reprise est aussi très symbolique puisque, ce vendredi 19 février, cela fera 5 ans jour pour jour qu’est survenue la première attaque de cette dramatique série. Eric Dargent, surfeur originaire de Martigue en vacances sur l’île, s’était fait arracher une jambe par un requin. Le désormais champion de France de Handi Surf a d’ailleurs écrit une lettre émouvante, qui sera lue ce week-end en ouverture de la compétition.

Jérémy Florès, parrain et sponsor de l’évènement
L’idée de cette compétition est de Jérémy Florès. Le N.1 français et N.8 mondial est de retour sur son île natale et a voulu marqué le coup à sa manière : « L’objectif est de regrouper tous les jeunes surfeurs de l’île pour leur redonner l’esprit de la compétition, l’esprit d’équipe. Faire voir qu’en étant solidaire et unie, on peut faire de grandes choses. »
Arrivé en début de semaine à La Réunion, Jérémy Florès a regoûté au plaisir de surfer en toute sécurité sur les spots saint-gillois de son enfance. « Il y a encore un an, personne ne croyait cela possible. Personne ne croyait aux filets. Personne ne croyait au retour du surf. » Et même si les surfeurs réunionnais doivent se serrer sur deux spots, les Roches Noires et Boucan Canot, ils s’en contentent largement et avec plaisir.
Parrain mais aussi « sponsor » de la compétition de cette fin de semaine, Jérémy Florès se mettra lui aussi à l’eau pour une démonstration qui ravira les plus jeunes. Le champion du monde 2009 doit s’envoler pour l’Australie la semaine prochaine. Le tour mondial (Championship Tour) de la World Surf League débute le 10 mars, à Snapper Rock (Gold Coast).

Les plus jeunes et le relais pour le retour des compétitions
« Ce sera la première épreuve officielle après l’arrêté préfectoral de l’interdiction du surf et de la baignade (26 juillet 2013) », se félicite pour sa part Patrick Florès, l’entraîneur national des équipes de France de surf, père de Jérémy et adjoint au maire de Saint-Paul en charge de la commune de St Gilles les Bains. Grand artisan de la reprise de l’activité sur la commune de Saint-Paul grâce notamment aux filets de sécurité qui s’ajoutent au dispositif vigie requins renforcée.
« Jérémy voulait que cette compétition soit organisée pour les plus jeunes, ce sera donc le cas avec les moins de 14 ans. On a un vrai trou de génération et ça va faire du bien à la relève réunionnaise. On y a ajouté le Tag Team, une compétition sous forme de relais, en conviant tous les clubs de surf de La Réunion et les associations, qui se sont battus pour le retour du surf et des activités nautiques. Ce sera une belle fête ! »

Très certainement aux Roches Noires
Le spot retenu, très certainement celui des Roches Noires, ne sera réservé aux compétiteurs que 6 à 7 heures sur l’ensemble du week-end, afin de laisser tous ceux qui veulent surfer venir prendre des vagues en fin de semaine.
Après les Roches Noires et Boucan Canot, la ville de Saint Paul travaille déjà sur de nouveaux filets de sécurisation sur d’autres sites : les Brisants, la passe de l’Hermitage ou encore les Aigrettes.

jeremyfranceJérémy Florès et Johanne Defay, les deux meilleurs surfeurs français, de passage actuellement sur leur île. Photo: FFS

Jérémy Florès : « Un moment très fort »
De retour sur son île natale, Jérémy Florès (27 ans) s’est évidemment mis à l’eau sur le spot des Roches Noires où il a pris quelques vagues ces derniers jours. Là même où il débuté sa longue carrière. Un moment fort en émotion pour le N.1 français.
« C’est une sensation extraordinaire; j’ai passé du temps à l’eau avec mes amis d’enfance là ou tout a commencé. C’était vraiment spécial », a confié le Réunionnais. Qui a suivi de très près la crise qu’a connue son île. « J’ai perdu des proches, des frères, ces dernières années. Ce sujet me tient à coeur, je l’ai suivi depuis le début avec mes amis et ma famille qui est ici, et qui m’a tenu informé dans les moindres détails de tout ce qui se passait. Ça a été un calvaire pour eux tous. Un cauchemar pour tout le monde. »
Alors, pour marquer la renaissance du surf à La Réunion, Jérémy Florès a souhaité organiser cette compétition qui symbolise à la fois le combat mené, l’avenir qui s’ouvre et rend aussi hommage à toutes les victimes. « Cette compétition est adressée à tous les licenciés, à tous les jeunes et tous les surfeurs « légendaires » de la Réunion, explique-t-il. Le but est de regrouper tout le monde, de ressouder tout le monde. Il fat montrer qu’on avance, qu’on ne lâche rien. Et surtout qu’on n’oublie pas les victimes. »

Le « Nou Larg Pa » en détails
- Samedi 20 février
A partir de 13 heures : Tag team, relais par équipes de 8 personnes. 12 équipes maximum. La compétition est ouverte à tous les supports : surf, bodyboard, stand up paddle, … Chaque équipe doit impérativement comporter un jeune de moins de 14 ans, un « ancien » de plus de 50 ans et une fille.
A partir de 18 heures : concert sur l’esplanade des Roches Noires
- Dimanche 21 février 
A partir de 13 heures : compétition surf pour les moins de 14 ans, limitée à 35 places ; expression session bodyboard moins de 14 ans, limitée à 12 places.
Infos pratiques
– Licence FFS obligatoire
– Inscription gratuite
– Lots : une planche de surf pour les quatre finalistes surf et un bodyboard pour le vainqueur bodyboard.

Les compétitions régionales en 2016
La Ligue réunionnaise de surf a dévoilé son calendrier : cinq compétitions sont au programme de la reprise, qui se fera dès le week-end des 5 et 6 mars prochains à Boucan Canot ou aux Roches Noires. Puis la LRS organisera une autre épreuve en avril, toujours à Boucan Canot ou Roches Noires. Après les deux premières étapes sur les deux plages qui disposent d’un filet de sécurisation, trois autres étapes se disputeront sur des zones sans filet mais avec la mise en place d’un système de vigie renforcé (plongeurs sous marins, embarcation en surface). Cela se fera sur les spots des Brisants, des Aigrettes, de Petit Boucan et de l’Hermitage.